Sivens - Le gendarme ne sera pas suspendu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sivens - Le gendarme ne sera pas suspendu.

Message  Alain Vasseur le Jeu 30 Oct 2014 - 3:41

Le directeur général de la gendarmerie, Denis Favier, était l'invité exceptionnel de BFMTV ce mercredi soir, quatre jours après la mort de Rémi Fraisse sur le chantier du barrage de Sivens, lors d'affrontements avec des gendarmes.

Invité exceptionnel de BFMTV ce mercredi soir, le directeur général de la gendarmerie, Denis Favier, a réagi pour la première fois à la mort de Rémi Fraisse sur le chantier du barrage de Sivens, dans le Tarn, dimanche. 


"J'ai trouvé un escadron meurtri"



"L'ensemble de la gendarmerie exprime sa compassion", a déclaré Denis Favier, interrogé par Ruth Elkrief. "Je rentre du Sud-Ouest, où j'ai rencontré l'escadron qui a été engagé sur l'opération en question dans la nuit de samedi à dimanche dernier. J'ai trouvé un escadron meurtri, profondément touché par cette opération de maintien de l'ordre et le drame qui s'est produit à cette occasion", a-t-il poursuivi.
"Cette opération est avant tout un drame. Ma première pensée est une pensée de compassion à l'endroit de la victime et de sa famille. A travers ma personne, c'est l'ensemble de la gendarmerie qui exprime sa compassion", a assuré Denis Favier. 

"Les militaires ont été malmenés par des gens qui avaient la volonté d'en découdre"



Et Denis Favier de souligner que les gendarmes "ont vécu des conditions de maintien de l'ordre particulièrement délicates" cette nuit-là et "ont souffert dans cette opération". "J'ai trouvé des hommes qui pendant des heures ont été harcelés, ont fait l'objet de tirs de pierres, de tirs de boulons, de cocktails molotov, et ont été malmenés par des gens qui avaient très clairement la volonté d'en découdre", a détaillé Denis Favier.

Le tireur de la grenade ne sera pas suspendu



"Je soutiens mes hommes, j'assume ma part de responsabilité", a ajouté le directeur général de la gendarmerie. "J'accorde, après avoir vu cet escadron, mon soutien total aux militaires de cette unité, j'estime qu'il n'y a pas de faute intentionnelle, volontaire et il n'est donc pas envisageable de suspendre quelqu'un à présent. Mon rôle est de soutenir mes hommes et je les soutiendrai". "Je suis pour une démarche de transparence mais je veux qu'on nous juge à la fin de l'enquête, quand on aura tout examiné", a précisé Denis Favier.

"Un concours de circonstances défavorable"



"Nous sommes sur une munition qui, de manière accidentelle, rentre en contact  avec le corps de Rémi Fraisse", a souligné le directeur général de la gendarmerie. "Au niveau où j'en suis de la connaissance de ce dossier, j'estime que nous sommes sur un concours de circonstances tout à fait défavorable. Cette grenade n'a jamais occasionné de dégât mortel".
 

L'enquête privilégie désormais la thèse d'un décès dû à une grenade offensive lancée par les gendarmes après la découverte de traces de TNT sur les vêtements de la victime. Le parquet de Toulouse, qui a hérité mardi du dossier sur la mort du jeune opposant Rémi Fraisse sur le site du projet du barrage de Sivens, a annoncé ce mercredi l'ouverture d'une information judiciaire. L'emploi des grenades offensives utilisées par les forces de l'ordre a été suspendu mardi par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 


Source : http://www.bfmtv.com/societe/mort-de-remi-fraisse-l-ensemble-de-la-gendarmerie-exprime-sa-compassion-843359.html
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/mort-de-remi-fraisse-denis-favier-directeur-general-de-la-gendarmerie-invite-de-bfmtv-341744.html

http://www.armee-media.com/2014/10/29/sivens-les-gendarmes-sont-quantite-negligeable-personne-pour-les-soutenir/

A lire également : http://www.gendcite-gendmonde.org/t359-sivens-remi-fraisse-et-les-gendarmes-lusage-des-armes-au-maintien-de-lordre
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sivens - Le gendarme ne sera pas suspendu.

Message  l'idiot utile le Jeu 30 Oct 2014 - 8:09

Suite au drame survenu et au décès de ce jeune homme ( que sa famille et ses proches croient en nos sincères condoléances), il fallait que la Gendarmerie donne sa version des faits, afin d'éviter un emballement médiatique et politique qui ne pourrait qu'être préjudiciable pour l'institution et ses personnels.

C'est désormais chose faite, par le DGGN en personne, ce qui est une bonne chose...

Attendons désormais les résultats de l'enquête, et n'oublions pas nos camarades qui semblent être encore soumis à forte pression sur place de la part des manifestants...

l'idiot utile


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sivens - Le gendarme ne sera pas suspendu.

Message  harmattan le Jeu 30 Oct 2014 - 10:05

Bonjour,

J'ai regardé l'intervention du DG et c'est bien la première fois que je vois un CHEF, un vrai CHEF soutenir ses hommes pas un soutien partial mais objectif. RESPECTS MON GÉNÉRAL!!

Quant à la journaliste, ses questions sont très limites, très critiques à l'égard de FDO et ne faisant valoir que les dires des opposants sans essayer de connaître la vérité de manière impartiale, c'est là que l'on voit le degré zéro de la presse actuellement.

J'ai bien aimé sa réaction lorsque le DG lui annonce que des vidéos ont été prises par les FDO et versées au dossier. C'est con, elle ne les a pas vue et personne n'avait jusqu'à présent penser que de tels documents existaient et qu'ils n'étaient pas diffusés.

Un homme est mort, c'est triste et personne ne doit mourir sur une manifestation mais lorsqu'on s'engage dans une action violente il faut  avoir conscience des risques que cela implique.
avatar
harmattan

Masculin Localisation : Entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sivens - Le gendarme ne sera pas suspendu.

Message  radarfix le Dim 2 Nov 2014 - 21:50

harmattan a écrit:Bonjour,

J'ai regardé l'intervention du DG et c'est bien la première fois que je vois un CHEF, un vrai CHEF soutenir ses hommes pas un soutien partial mais objectif. RESPECTS MON GÉNÉRAL!!

Quant à la journaliste, ses questions sont très limites, très critiques à l'égard de FDO et ne faisant valoir que les dires des opposants sans essayer de connaître la vérité de manière impartiale, c'est là que l'on voit le degré zéro de la presse actuellement.

J'ai bien aimé sa réaction lorsque le DG lui annonce que des vidéos ont été prises par les FDO et versées au dossier. C'est con, elle ne les a pas vue et personne n'avait jusqu'à présent penser que de tels documents existaient et qu'ils n'étaient pas diffusés.

Un homme est mort, c'est triste et personne ne doit mourir sur une manifestation mais lorsqu'on s'engage dans une action violente il faut  avoir conscience des risques que cela implique.

bien d'accord avec votre propos, ah! ah! la tête de ruth elkrief lorsqu'il a évoqué les vidéos transmis à la justice Laughing
total soutien au gouvernement et pourtant dieu sait que ahrrrrrrrr Mad , si il y en a un qui doit partir c'est Mamère et ne parlons pas de  Eva Choly 
qui cherche à mettre le feu, allez ouste interdit de politique
ces gens récupèrent sans vergogne un décès, le petit qui a pris un palet de hockey mérite bien plus d'attention que ce type qui n'avait rien à faire là,
qu'on ne vienne pas me dire que c'était un enfant de choeur
et son analyse toxicologique elle donne quoi ?

radarfix


Revenir en haut Aller en bas

Le Parisien - Interview du Général Favier.

Message  Alain Vasseur le Sam 8 Nov 2014 - 10:23

""Deux semaines après le décès de Rémi Fraisse, sur le chantier contesté du barrage de Sivens (Tarn), le général Denis Favier, directeur général de la gendarmerie nationale, revient sur les circonstances du drame.   ""
 

 ""     Je constate à la lecture de certains articles que la gendarmerie aurait voulu cacher des choses. C'est totalement faux, et je ne peux pas le laisser dire. Nous avons immédiatement porté les faits à la connaissance de l'autorité judiciaire. Les faits se passent à 1 h 40, le parquet est avisé à 2 heures et notre autorité de police judiciaire locale à peine une demi-heure plus tard. Nous avons fait le maximum et nous continuons à le faire pour savoir ce qui s'est passé.""


""Entre minuit et 3 heures du matin, ce sont 23 grenades qui ont été lancées. Environ 400 le sont tous les ans, c'est dire que les affrontements ont été particulièrement violents. J'ai vu des officiers, présents dans la gendarmerie depuis trente ans, qui m'ont dit ne jamais avoir vu un tel niveau de violence. Nous sommes face à des gens qui étaient présents pour « casser » du gendarme.""


La suite de l'article à lire sur le site du Parisien ....
                              

Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/drame-de-sivens-23-grenades-lancees-selon-le-patron-de-la-gendarmerie-08-11-2014-4276051.php

A lire également : http://www.europe1.fr/faits-divers/mort-de-remi-fraisse-le-procureur-repond-a-la-famille-2283101
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sivens - Le gendarme ne sera pas suspendu.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum