Attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo,12 victimes dont deux policiers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo,12 victimes dont deux policiers.

Message  Alain Vasseur le Mer 7 Jan 2015 - 14:52

le 07 janvier 2015 à 11h48 , mis à jour le 07 janvier 2015 à 14h26  - MYTF1News



Une fusillade a eu lieu mercredi matin au coeur de Paris au siège du journal Charlie Hebdo. Plusieurs hommes lourdement armés ont ouvert le feu à l'étage de la rédaction, faisant au moins 12 morts. Le chef de l'État estime qu'il ne fait aucun doute que c'est un attentat. Les hommes ont réussi à prendre la fuite. Le plan Vigipirate a été renforcé à son niveau maximal.



François Hollande a dénoncé mercredi "un acte d'une exceptionnelle barbarie" après l'attaque contre Charlie Hebdo, estimant qu'il ne faisait "pas de doute" qu'il s'agissait d'un "attentat terroriste". L'attaque a fait douze morts et quatre blessés "en situation d'urgence absolue". 
Rappel des faits :Une fusillade a eu lieu mercredi dans le 11e arrondissement parisien. A 11h30, trois hommes arrivés à bord d'une DS de couleur noir, se sont introduits dans les locaux de Charlie Hebdo avec des fusils à pompe et kalachnikov. Les premiers tirs ont eu lieu dans le hall d'entrée du journal puis les hommes se sont dirigés vers le deuxième étage de l'immeuble, où se trouve la rédaction du journal satirique. A ce niveau, les hommes ont ouvert le feu et vidé plusieurs chargeurs. Selon Rocco Cottento, secrétaire départemental unité SGP Police interrogé sur LCI, "c'est un vrai carnage, une boucherie". Ensuite, les hommes armés s'en vont, sans affolement selon les informations de la police et regagnent leur véhicule. Ils sont alors pris en chasse par la BAC. Une course-poursuite s'engage jusqu'à la place de Clichy. Là, les hommes armés abandonnent leur véhicule criblé de balles, font descendre un homme de sa voiture et partent avec. Dans leur course-poursuite, ils renversent une piétonne, une femme, qui ne serait que légèrement blessée. C'est Porte de Pantin que les policiers perdent semble-t-il leur trace. La voiture des fugitifs serait une Clio. Des hélicoptères de la police ont été dépéchés etles forces de police sont à leur recherche.
Selon un nouveau bilan, 12 personnes ont été tuées, dont deux policiers. Quatre personnes sont entre la vie et la mort. 
http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/fusillade-en-plein-paris-un-policier-atteint-8543575.html

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Carnage-a-Charlie-Hebdo-La-video-de-l-horreur-684184

Sincères condoléances aux familles de ces douze victime et à leurs proches ! Courage aux blessés et aux survivants ! Avant son retrait du net,  j'ai pu regarder la vidéo où l'on voit ces lâches tirer à bout portant sur un policier déjà blessé ! Je n'en suis pas encore remis ! Vision d'horreur ! Ces individus ne sont que des barbares et devraient être traités comme tels !
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo,12 victimes dont deux policiers.

Message  l'idiot utile le Mer 7 Jan 2015 - 16:15

Le premier véhicule utilisé par les auteurs de cet horreur a été retrouvé...

Tout les moyens humains et matériels vont être mis en oeuvre pour retrouver ses "individus", je ne doute pas de la volonté des membres des FDO de leur mettre la main dessus.

Condoléances aux familles et proches des victimes, ne cédons pas face à ses lâches assassins!

l'idiot utile


Revenir en haut Aller en bas

La République doit cesser d'être faible face au terrorisme islamique .

Message  Alain Vasseur le Mer 7 Jan 2015 - 21:35

FIGARO VOX Vox Societe


[*]

""Consentira-t-on à admettre que ces groupes, ces assassins, sans pour une fois barguigner et chipoter, veulent la peau de notre pays, de ses institutions, de sa liberté et de sa tolérance qu'apparemment ils ne prennent que pour de la faiblesse ?""


""A l'heure actuelle, alors que nous aurions besoin, pour la justice au sens large, d'un bras vigoureux, cohérent, obsédé par la sauvegarde sociale, nous disposons tout au plus d'une béquille. Nous résistons avec des mots et ils ont des armes et la certitude de leur impunité !"""


Lire l'article sur le site de :lefigaro.fr


http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/01/07/31003-20150107ARTFIG00243-attentat-a-charlie-hebdo-la-republique-doit-cesser-d-etre-faible-face-au-terrorisme-islamique.php
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo,12 victimes dont deux policiers.

Message  flashlook le Mer 7 Jan 2015 - 23:06

l ex  ministre  de l interieur    mr  charles pasqua    a    declaré  dans  un   interview  tv    ,,,     l armée     Francaise      va    faire   la   guerre  en    AFRIQUE     elle  ferait  mieux  de  sécuriser    notre   territoire   ,,,!!!
  que    pensent   les  experts    de  cette   déclaration   ,,,?

flashlook


Revenir en haut Aller en bas

Charlie Hebdo: ce que l'on sait des trois suspects .

Message  Alain Vasseur le Jeu 8 Jan 2015 - 4:03

BFMTV Samuel Auffray Publié le  08/01/2015 à 03h16  Mis à jour le 08/01/2015 à 03h37 



      

Le plus jeune des trois suspects activement recherchés par la police s'est spontanément rendu au commissariat de Charleville-Mézières, mercredi soir vers 23h. Peu après, dans la nuit de mercredi à jeudi, la police a diffusé un appel à témoins en dévoilant l'identité et les photos de deux frères recherchés.



Un avis de recherche national a été lancé mercredi soir par la police contre trois jeunes hommes, soupçonnés d'avoir perpétré l'attentat contre Charlie Hebdo à Paris, qui a coûté la vie à douze personnes. La police recherche deux frères de 32 et 34 ans, Chérif et Saïd Kouachi, nés à Paris et connus des services de sécurité. Un appel à témoins avec leur photos et leurs identités a été diffusé par la police dans la nuit de mercredi à jeudi. Dans le même temps, plusieurs personnes de leur entourage ont été placées en garde à vue.

Le troisième homme, âgé de 18 ans, lycéen à Charleville-Mézières, dans les Ardennes, est soupçonné d’avoir fourni une aide logistique. Il s'est rendu à la police de Charlevile vers 23 heures mercredi soir, "après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux". Il a été interpellé et aussitôt placé en garde à vue.

Déjà condamné en 2008 pour avoir recruté des jihadistes



Le plus jeune des deux frères a été condamné à trois ans de prison en 2008 pour avoir "fréquenté une filière de recrutement jihadiste, dite filière irakienne du 19e arrondissement, qui recrutait au début des années 2000 à Paris pour faire le jihad en Irak". "Cette filière aurait des camps d'entraînement en Tunisie", a expliqué sur BFMTV Dominique Rizet, spécialiste police-justice. Le procès de certains membres de cette filière s'est tenu à Paris en 2008.
La filière du 19e visait sous l'autorité de "l'émir" Farid Benyettou, à envoyer des jihadistes rejoindre en Irak les rangs de la branche irakienne d'Al-Qaïda, dirigée à l'époque par Abou Moussab al Zarkaoui.
Les jeunes de cette filière présentaient à l'origine le profil de petits délinquants avant d'être endoctrinés.

Un changement en prison


"En 2005, le plus jeune tente de partir en Irak mais est interpellé et placé en détention provisoire" dans l'affaire de la filière irakienne du 19e arrondissement, raconte Céline Martelet, journaliste à RMC, qui a échangé avec des connaissances des frères recherchés. "L'un des frères est jugé lors de son procès en 2008, par des gens qui l'ont côtoyé, comme naïf et influençable". D'autres témoignages rapportent que lors de son passage en prison, il a fait beaucoup de musculation, beaucoup de sport et en est ressorti "renforcé, solide". Chérif Kouachi est aussi apparu à des connaissances beaucoup plus "sombre et fermé".

Chérif Kouachi, toujours, a été inculpé, avant de bénéficier d'un non-lieu, dans l'enquête sur un projet d'évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, l'un des auteurs des attentats islamistes de 1995 en France. 
Dans la soirée de mercredi, d'impressionnantes opérations de police ont été menées par le Raid et le GIPN à Reims et à Charleville-Mézières. Des perquisitions ont encore eu lieu dans le 19e arrondissement de Paris et en proche banlieue, à Pantin et à Gennevilliers, mais aussi à Strasbourg.



http://www.bfmtv.com/societe/charlie-hebdo-ce-que-l-on-sait-des-trois-suspects-856300.html

http://www.itele.fr/france/video/le-plus-jeune-des-trois-hommes-recherches-sest-rendu-106876
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Les deux suspects localisés dans l'Aisne.

Message  Alain Vasseur le Jeu 8 Jan 2015 - 11:56

Selon des sources citées par l'AFP, la police a localisé dans l'Aisne les deux frères Chérif et Saïd Kouachi, 32 et 34 ans, soupçonnés d'avoir mené l'attaque meurtrière contre Charlie Hebdo. Suivez sur MYTF1News les dernières informations après cet attentat.

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/en-direct-charlie-hebdo-un-suspect-entendu-deux-autres-activement-8543938.html
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo,12 victimes dont deux policiers.

Message  Alain Vasseur le Ven 9 Jan 2015 - 15:41

Source : Reuters France.

DAMMARTIN-EN-GOELE, Seine-et-Marne(Reuters) - Les deux suspects de la tuerie de Charlie Hebdo, qui a fait douze morts, sont cernés dans le local d'une imprimerie de Seine-et-Marne par les forces de l'ordre, qui s'efforcent d'établir un dialogue avec eux.
"Au moment où nous parlons, les forces de police et de gendarmerie sont en train, je l'espère, d'être en situation d'appréhender, de mettre hors d'état de nuire, les auteurs de cet acte barbare", a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls, lors d'une visite dans les locaux du quotidien Libération, qui héberge depuis vendredi les journalistes de Charlie Hebdo.
Chérif et Saïd Kouachi, activement recherchés depuis la veille dans une région située au nord-est de Paris, se sont barricadés dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële, à une quarantaine de kilomètres au nord-est de la capitale et non loin de l'aéroport Charles-de-Gaulle.
Une source policière a fait état de la prise en otage d'une personne dans l'imprimerie, un bâtiment situé dans une zone industrielle.
Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a catégoriquement démenti qu'il y ait eu des victimes vendredi en Seine-et-Marne et a dit ne pas pouvoir confirmer la présence d'un otage avec les "forcenés" qui sont retranchés.
Il a ajouté que la priorité était l'établissement d'un dialogue pour tenter d'obtenir leur reddition.
"Ça peut prendre beaucoup de temps, des heures, quelquefois des jours. On a vu des évènements de ce type se dérouler sur plusieurs jours", a-t-il dit à la presse à Dammartin-en-Goële.
Les deux suspects ont dit qu'ils voulaient mourir en martyr, a dit le député UMP de Seine-et-Marne Yves Albarello, présent au PC de crise sur place, sur iTELE.

LOURD SILENCE
Sur place, les cinq hélicoptères qui survolaient la zone industrielle se sont posés et un lourd silence pèset dans la région.
Le GIGN (Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale) pilote les opérations mais les forces d'élite de la police, le Raid, notamment, sont présentes en renfort.
La mairie de Dammartin-en-Goële a invité ses administrés à rester chez eux et a confiné les enfants dans les écoles.
Bernard Cazeneuve a par ailleurs annoncé que l'enquête sur l'assassinat jeudi d'une policière à Montrouge (Hauts-de-Seine), près de Paris, avançait avec l'identification d'un suspect qui n'a pas été interpellé.
Une fusillade a éclaté vendredi dans un supermarché casher de la porte de Vincennes, dans le XIIe arrondissement de Paris, et des otages ont été pris, ajoutant à la lourdeur du climat.
Lors d'une réunion avec des préfets, Manuel Valls a fait savoir qu'il serait "sans doute nécessaire de prendre de nouvelles mesures" pour répondre aux menaces.
L'entourage de François Hollande a précisé que les autorités savaient depuis jeudi que les suspects de la tuerie de Charlie Hebdo étaient restés dans la zone où ils avaient été identifiés.
Une vaste opération avait été menée jeudi dans la région de Villers-Cotterêts (Aisne), à 80 km au nord-est de Paris, pour appréhender les frères Kouachi, dont la présence sur place avait été signalée par des témoins.

FILIÈRE YEMENITE
Neuf personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur cet attentat sans précédent en France et qualifiée de "terroriste" par François Hollande.
L'une des personnes en garde à vue est un jeune homme de 18 ans, Hamyd Mourad, qui s'est présenté de lui-même mercredi au commissariat de Charleville-Mézières, dans les Ardennes. Les huit autres sont des proches ou des membres de l'entourage des frères Kouachi.
Si le plus jeune des frères Kouachi, Chérif, avait été condamné en France pour avoir fait partie d'un réseau djihadiste -- il avait été interpellé en 2005 alors qu'il s'apprêtait à se rendre en Irak pour y combattre --, les autorités françaises n'ont pas fait état du même parcours pour l'aîné, Saïd.
Mais des sources européennes et américaines proches de l'enquête ont déclaré jeudi à Reuters que Saïd Kouachi s'était rendu au Yémen en 2011 pour s'entraîner avec des militants islamistes liés à Al Qaïda.
Il serait resté plusieurs mois au Yémen pour s'entraîner avec les militants d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).
Un haut responsable des services de renseignement yéménites a précisé vendredi que Saïd Kaouchi avait rencontré l'ancien prédicateur d'Al Qaïda Anouar al Aoulaki lors de son séjour.
Mais il n'a pas confirmé qu'il avait suivi un entraînement militaire, évoquant des études religieuses. Anouar al Aoulaki a été tué en septembre 2011 dans une frappe de drone américain.

L'attaque contre la rédaction de Charlie Hebdo, qui a suscité une vive émotion dans le pays, est la plus meurtrière commise en France depuis les vagues d'attentats islamistes à Paris en 1986 (12 morts dans une dizaine d'attentats) et 1995 (huit morts et près de 120 blessés dans le RER B à la station Saint-Michel.
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN0KI0O520150109
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo,12 victimes dont deux policiers.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum