Joué-lès-Tours : un homme abattu dans un commissariat .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joué-lès-Tours : un homme abattu dans un commissariat .

Message  Alain Vasseur le Sam 20 Déc 2014 - 21:38

Un homme a été abattu ce samedi après avoir agressé trois policiers à l'arme blanche au commissariat de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire. Vers 14h, il se présente dans le commissariat, armé d'un couteau et blesse au visage un premier policier qui se trouve à l'accueil, puis deux autres policiers dont une femme. Les pronostics vitaux de ces trois policiers blessés, dont l'un grièvement, ne sont pas engagés.

L'agresseur, un Français né au Burundi en 1994 connu pour des faits de droit commun, aurait crié "Allahou Akbar" (Dieu est plus grand, en arabe) "du moment  où il est entré jusqu'à son dernier souffle", selon une source proche du dossier. Une version contredite par un témoin présent dans le commissariat au moment des faits, interrogé par iTélé. "A aucun moment, il a crié ou dit Allah Abkar", assure-t-il.

L'homme abattu n'était en tout cas pas fiché par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). En revanche, son frère est connu des services pour ses positions radicales et a un temps envisagé de partir en Syrie avant de renoncer.

Légitime défense

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve qui a "condamné l'agression brutale" s'est rendu sur place en fin d'après-midi, accompagné du directeur général de la Police nationale. Le ministre a salué "le sang-froid et le professionnalisme des policiers présents, qui ont fait usage de leur arme administrative". "Tous les éléments de la légitime défense" étaient réunis selon le procureur.

Une enquête a été ouverte des chefs de tentative d'assassinat et d'association de malfaiteurs, le tout en lien avec une entreprise terroriste, a précisé une source sans évoquer les raisons ni les motivations de l'agresseur. Elle a été confiée à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la direction interrégionale de la PJ d'Orléans.

Sur Twitter, Manuel Valls a réagi et promet la "sévérité de l'Etat" pour ceux qui agressent des policiers.

Prompt rétablissement aux Policiers blessés ! Soutien à l'ensemble des forces de l'ordre en première ligne !
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Joué-lès-Tours : il voulait tuer des policiers.

Message  Alain Vasseur le Lun 22 Déc 2014 - 13:30

Un jeune homme converti à l’islam a attaqué samedi des policiers en plein commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire). A-t-il obéi aux injonctions de Daech? Pour le ministre de l’Intérieur, tous ceux qui portent l’uniforme sont aujourd’hui "exposés".

"On sait que l'on est des cibles…" Ce qui s'est déroulé samedi après-midi dans le commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) est venu confirmer cette prédiction confiée par un haut responsable policier. Un an et demi après l'agression au couteau d'un militaire de Vigipirate à la Défense par un islamiste au profil psychologique défaillant, c'est encore en invoquant "Allah" qu'un jeune homme a tenté de tuer plusieurs membres des forces de l'ordre. 

La scène, extrêmement brutale, s'est jouée dans le centre-ville de Joué-lès-Tours. Vers 14 heures, un homme sonne avec insistance à la porte du commissariat subdivisionnaire de cette commune voisine de Tours. Le fonctionnaire qui vient lui ouvrir la porte ne peut voir le couteau que le visiteur dissimule dans son dos. Et c'est au cri de "Allahou Akbar" que le jeune se jette au visage du policier. Par chance, la carotide n'est pas touchée, mais la blessure court "de la bouche à l'oreille", précise une collègue de la victime. Ses jours ne sont plus en danger.

Un deuxième fonctionnaire, jeune adjoint de sécurité, intervient alors avec son arme mais l'assaillant réussit à le renverser et à le blesser légèrement à la main, encore en visant le visage. Tout comme une policière qui tente de le désarmer. Une quatrième fonctionnaire parvient finalement à neutraliser l'assaillant en le blessant mortellement au thorax. "Tous les éléments de la légitime défense" sont réunis, a estimé samedi soir le procureur de la République de Tours, Jean-Luc Beck. "Il voulait tuer!", insiste Magalie Nardin, du syndicat Alliance Police. 

La suite ...


http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Joue-les-Tours-il-voulait-tuer-des-policiers-707902
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Les forces de l’ordre craignent d’être prises pour cible.

Message  Alain Vasseur le Mar 23 Déc 2014 - 2:28

""""Les agressions contre les policiers et gendarmes en augmentation. Le premier syndicat des gardiens de la paix français, Alliance, a présenté lundi au Ministère de l’intérieur une série de revendications.

Révision urgente des conditions de «légitime défense», mesures de protection renforcées autour des entrées et sorties des commissariats, redéfinition des «zones sensibles» où les policiers de proximité risquent de se retrouver pris pour cible… Deux jours après l’agression de trois d’entre eux à Joué-lès-Tours par un assaillant converti à l’islamisme radical, le premier syndicat des gardiens de la paix français, Alliance, a présenté lundi au Ministère de l’intérieur une série de revendications. Elles répondent, selon son secrétaire général Jean-Luc Garnier, «à la nouvelle donne manifestement engendrée par les exhortations de l’organisation de l’Etat islamique [EI ou Daech] à s’en prendre aux «infidèles» militaires ou policiers, dans les pays occidentaux»."""""

"""Cette inquiétude est nourrie par l’augmentation des actes de violence contre la police ou les symboles de l’Etat. En octobre à Lyon, des policiers pris pour cible deux jours de suite, avaient été contraints de faire usage de leur arme. «On attaque l’uniforme, le symbole de l’Etat, le symbole d’une organisation de la société», commente Christophe Soullez, directeur de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), dont le rapport annuel 2013 note une augmentation de 17% l’an dernier des violences verbales et physiques contre les gendarmes, et de 5,6% contre les policiers."""""

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/e4bf2fb6-8a1e-11e4-894e-3285b5d7eb25/Les_forces_de_lordre_craignent_dêtre_prises_pour_cible
avatar
Alain Vasseur

Masculin Localisation : Drome
Emploi/loisirs : Retraité Gie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joué-lès-Tours : un homme abattu dans un commissariat .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum