Réflexions et débats autour du projet de budget 2015 DEFENSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réflexions et débats autour du projet de budget 2015 DEFENSE

Message  Rédaction W le Lun 13 Oct 2014 - 8:07

Réflexions et débats sur : Le projet de budget de Défense en baisse très marquée



gendcité-gendmonde relaie pour vous les principales données du projet de loi de finance 2015 et ses annexes, concernant le budget de la mission « Défense » et en son sein les budgets des programmes « Environnement et prospective de la politique de défense », « préparation et emploi des forces », « soutien de la politique de défense » et « équipement des forces ». (Nous n'intégrons pas le programme 402 « excellence technologique », non reconduit en 2015)



Nos inscrits, éventuellement peu familiers de ces questions peuvent découvrir notre notice explicative sur les mécanismes budgétaires de l'Etat, en France :
ici : Pour mieux comprendre les documents budgétaires français

IL EST RAPPELE QUE LES DONNEES DE COMPARAISON PORTENT SUR LE PROJET DE BUDGET 2015 PAR RAPPORT AU PROJET OU A LA LOI DE FINANCE INTIALE 2014...
Ces projets / Loi de finance initiale ne sont jamais intégralement respectés (le plus souvent à la baisse) et nous reviendrons bien sûr, en temps utile sur les bilans, c'est à dire la comparaison de ce qui a été vraiment réalisé.


Une réduction significative du budget de la défense

Les crédits de paiement passent (en milliers d'euro) : de 37 420 593  à 35 690 762

soit une baisse : -4,64%

Les effectifs budgétaires (ETPT – plafond d'emploi) sont également en forte contraction

Passant de 275 567 à 265 846 c'est à dire une perte de 9 721 postes

soit une baisse de 3,52%





Un point de vue de la rédaction gendcité-gendmonde

Les militaires ne sont certainement pas les derniers à avoir le sens du sacrifice, y compris pour redresser les finances publiques – ne serait-ce que parce que la capacité de défense réelle d'un pays déjà surendetté en temps de paix... serait virtuelle en temps de guerre.

MAIS, est-ce que l'ensemble de la fonction publique est réellement en ordre de bataille en vue du même objectif ?

Et si vous permettez un peu d'ironie à votre rédacteur, au final la défense du pays reste assurée, puisque même si près de 2500 postes de militaires du rang disparaissent, ainsi que 2500 postes de sous-officiers, 1000 postes d'officiers entre autres... la mission défense gagne tout de même 45 postes de cadres civils de catégorie A.


A noter (pour les amateurs de langage administratif) une réorganisation des données au sein du PAP Défense, qui ne facilite guère la vision de la répartition des effectifs entre les différents programmes de la mission Défense :



En application des orientations fixées par la loi de programmation militaire 2014-2019, le ministre de la défense a décidé de réformer la gouvernance des effectifs du ministère et le pilotage de la masse salariale (crédits du titre 2).
Ainsi, l’ensemble des crédits de personnel (titre 2) et les effectifs associés sont, à partir du budget 2015, regroupés au sein du programme 212 « Soutien de la politique de la défense », placé sous la responsabilité du secrétaire général pour l’administration du ministère de la défense. Au sein de ce programme, les crédits sont désormais répartis,
essentiellement, par gestionnaire des ressources humaines, chacun pour ce qui le concerne en charge d’un budget opérationnel de programme.
En conséquence, les programmes 144 « Environnement et prospective de la politique de défense », 146 « Équipement des forces », 178 « Préparation et emploi des forces » et 167 « Liens entre la Nation et son armée » ne présentent plus, à compter de 2015, de crédits de personnel (titre 2) et d’effectifs associés.
Il n’en demeure pas moins que leurs responsables de programme (par ailleurs chef d’état-major des armées, délégué général pour l’armement ou directeur général des relations internationales et de la stratégie) sont associés à la
gouvernance du titre 2 et des effectifs.
Dans le cadre de cette nouvelle architecture budgétaire, l’information de la représentation nationale est préservée grâce à une architecture-miroir T2/HT2. Le référentiel action sous-action (ASA) assure la visibilité nécessaire en termes de coût en crédits de titre 2 des politiques publiques



Les sources et références

(voir documents dans message sur le même sujet dans le forum central))



Si vous souhaitez commenter cet article, y réagir, débattre du sujet abordé, vous êtes invité à intervenir directement dans ce fil de discussion, pour nos contributeurs et auteurs, mais aussi à ce sujet dans notre espace « Débats d'idées » par ici :

http://www.gendcite-gendmonde.org/f15-debats-d-idee




gendcité-gendmonde
Gendarme de la cité - Gendarme du monde


http://www.gendcite-gendmonde.org/
==========================
[/color]

Rédaction W


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions et débats autour du projet de budget 2015 DEFENSE

Message  Rédaction W le Jeu 16 Oct 2014 - 6:47

Dans la suite de l'article ci-dessus des données publiées sur gendcité-gendmonde.

Vous trouverez de nombreuses reprises dans la presse des éléments de communication du Ministère de la Défense.

Votre rédacteur souligne le commentaire critique - à juste titre - de Philippe Chapleau : http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2014/10/15/contorsions-convulsions-12692.html

Rédaction W


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum