LE JOUR D'APRES-DEMAIN, JEUDI 2 OCTOBRE 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE JOUR D'APRES-DEMAIN, JEUDI 2 OCTOBRE 2014

Message  Jean-Hugues Matelly le Mar 30 Sep 2014 - 6:13


LE JOUR D'APRES-DEMAIN, JEUDI 2 OCTOBRE 2014

Chers camarades, chers amis,

Vous le savez, je suis resté, ces dernières années, tout particulièrement discret, notamment sur la toile. Il s'agissait, pour moi, de préserver la plus grande liberté de manœuvre possible pour le moment opportun.
Ce temps est arrivé.

En effet, saisie, notamment, par mes soins, il y a bientôt cinq ans, la Cour Européenne des Droits de l'Homme aura l'occasion, dans deux arrêts rendus après-demain*, jeudi 2 octobre 2014, de statuer sur la liberté d'association - et donc d'expression collective - des gendarmes et militaires français. Si, pour notre pays précisément, elle jugera de la conformité de certains articles du Code de la défense avec la Convention, ratifiée par la France, elle posera aussi, logiquement, et pour la première fois, des principes valables pour les forces armées de tous les pays du Conseil de l'Europe, soit plus de six millions de soldats, gendarmes, gardes civils, carabiniers... de quarante-sept pays.
Je ne sais rien, à l'heure où je publie ces lignes, du sens des arrêts à venir.

Peut-être ne changeront-t-ils absolument rien, laissant formellement toute marge d'appréciation aux États pour autoriser ou interdire ces libertés publiques, pourtant essentielles, à leurs citoyens que sont gendarmes, soldats et autres militaires. Dont acte, nous en resterons aux instances de concertation, aux forums internet et autres solutions palliatives, dans la longue attente d'une prise de conscience nationale, en espérant qu'elle n'interviendra pas, finalement, bien trop tard, au vu des perspectives historiques de long terme.
Peut-être, ces arrêts ouvriront-t-ils, au contraire, de nouveaux horizons, vastes ou plus mesurés, aux citoyens en uniforme. Je voudrais vous en dire quelques mots.

Ce qui peut advenir, dans les jours prochains, sera un champ nouveau de possibilités, ouvert à tous les militaires, pour tous les militaires. Ce ne sera la victoire de personne, la défaite de personne : les oppositions artificielles - états-majors / terrains, officiers / sous-officiers / militaires du rang, actifs / retraités / réservistes, gendarmerie / armées, pour ne citer que les plus triviales - n'ont aucun sens ici. Contre les apparences, les perspectives nouvelles ne seront pas, en réalité, le résultat d'une confrontation, mais bien l'aboutissement du long et complexe cheminement d'une idée, d'un idéal. Un idéal de liberté pour ceux qui défendent – si nécessaire par la force des armes et au prix de leur vie – la liberté de tous.

Pour mille raisons légitimes, vous avez pu partager et partagez toujours cet idéal, et peut-être ressentirez-vous, dans les moments à venir, joie et espoir. Pour mille autres raisons, tout aussi légitimes, qui tiennent, par exemple, à l’éducation, à la formation reçue, à la tradition, au respect envers les règles préexistantes, serez vous, peut-être, incrédules, déçus ou emplis de doute.

Prenez alors le temps de songer à ce que vous pourriez, voudriez apporter aux changements à venir. Car cet idéal n'est pas porteur d'un système figé, imposé, prédéfini qui viendrait succéder point par point à un système antérieur. Non. Cet idéal est ouvert à tous et il ne prendra corps concrètement que grâce à la participation de tous, en intégrant vos attentes, vos espoirs comme vos déceptions et vos doutes, tout en écartant, évidemment, les excès de l'exaltation ou de la colère.

C'est bien à l'ensemble des militaires d'active, en n'oubliant ni nos familles, ni nos aînés sous les armes, ni ceux qui s'engagent au quotidien avec nous - dans les forces de réserve ou sous le seul mais si beau signe de l'amitié - qu'il appartiendra de bâtir, avec le souci constant de notre responsabilité première envers nos concitoyens, de nouveaux modèles d'expression, participant du débat d'idée absolument nécessaire à toute démocratie digne de ce nom.

A très bientôt, je l'espère, ici même
.
Jean-Hugues Matelly


* Requêtes : 32191/09 Adefdromil et 10609/10 Matelly.

_________________

_________________


"Que dites-vous? ... C'est inutile? ... Je le sais!
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès!
Non! non! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!"
avatar
Jean-Hugues Matelly

Masculin Localisation : Ile de France
Emploi/loisirs : Officier de gendarmerie

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum